01.12.2020

Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on pinterest
Share on whatsapp

Maredoc change de style

Marédoc était depuis longtemps connu au travers d’un logo qui a peu évolué depuis la création de l’entreprise par ses fondateurs. « Notre objectif n’était pas de faire table rase du passé, mais bien de tourner l’entreprise vers l’avenir. La demande était simple, nous devions nous différencier et moderniser notre image », souligne Yoann Archimbeau, Directeur général.

 

LE LOGO : Ce nouveau logo met en évidence le berceau de nos coquillages, « le parc », et marque ainsi la différence avec d’autres techniques d’élevage. L’ajout de plusieurs formes de coquillages dans la partie tombante ancre sans ambiguïté l’activité ostréicole dans le logo. La forme des angles plus aigue et les lignes droites imposent une modernité dans laquelle Marédoc souhaite s’inscrire. 

« Yoann m’a demandé de créer un logo qui l’aide à se différencier. Mes recherches m’ont appris que les logos de l’industrie ostréicole s’accrochent souvent aux mêmes symboles : la mer, les vagues, le bateau, les coquillages et la bourriche. Je devais créer une rupture tout en gardant un symbole fort de l’ostréiculture », souligne le designer. 

 

LES COULEURS : Dès le départ, la création d’une nouvelle palette de couleurs était une priorité. Le choix d’un dégradé en 2 couleurs a émergé simplement en observant l’environnement de travail de Marédoc. Le lever et le coucher de soleil font apparaître chaque jour une palette de dégradés. En se basant sur le repère du parc, le rouge métal s’est immédiatement imposé. MAIS PAS QUE : Marédoc a voulu aller plus loin que la création du logo et d’une palette de couleur. Il fallait enrichir l’identité de sorte à occuper l’espace et surtout répondre à la demande initiale de différenciation. S’en est suivi le développement d’une liste d’éléments graphiques annexes. Tout d’abord une série d’affiches mêlant la photo, les punch lines et les couleurs, dans un assemblage graphique et urbain. Mais aussi plusieurs éléments vectoriels comme les pastilles « hamac, soleil et coquillages » et des arrière-plans utilisables pour des actions de branding. « Le développement de cette nouvelle identité a aussi permis de fédérer notre équipe et d’attirer l’attention du marché sur le dynamisme de Marédoc. Un moyen de montrer que nous sommes prêts à faire face à l’avenir et construire la croissance », conclut Yoann Archimbeau.